SCPI – Société Civile de Placement Immobilier

Présentation de la SCPI

La société civile de placement immobilier (SCPI) a pour principale activité l’acquisition et l’administration des investissements immobiliers locatifs. Elle regroupe plusieurs associés dont la responsabilité est limitée à leurs parts dans le capital.

Fonctionnement de la SCPI

Les associés que regroupe une SCPI, réalisent en commun des placements immobiliers locatifs. De ce fait la SCPI se procure des biens immobiliers destinés à la location. Les loyers  produits et les éventuelles plus values, en cas de revente, constituent donc les principaux revenus de la SCPI. Cette opération permet à chacun des associés de disposer d’un revenu foncier  généré par un bien immobilier qu’il n’aurait jamais pu acquérir à titre individuel.

Les différents types des SCPI

Il existe différents types de SCPI, il s’agit notamment de :

– SCPI de rendement : ce type de sociétés vise principalement le rendement, basé sur l’encaissement de loyers stables et réguliers générés par des biens immobiliers haut standing ou dans des zones hautement rentables. Les investissements, dans ce cas de figure, sont tournés plus vers les bureaux et les murs de commerce. Il existe des sous catégories au sein même de ces sociétés à savoir : les SCPI classique diversifiées, les SCPI murs de magasins, les SCPI régionales et les SCPI internationales.

– SCPI fiscales : cette SCPI cherche surtout à mettre à profit les différents dispositifs fiscaux (comme la loi Malraux, ou Scellier), portant sur le placement locatif dans le but d’une optimisation fiscale. Evidement pour bénéficier de tels avantages fiscaux les investissements doivent remplir tous les critères d’éligibilité requis.

– SCPI de déficit foncier : il s’agit de créer un déficit foncier pour résorber l’imposition des revenus fonciers préexistent. Cette forme de SCPI est toute indiquée pour les contribuables déclarant d’importants revenus fonciers.

– SCPI de plus-value : le but de cette SCPI est de générer d’importantes plus values à long terme en misant plus sur des investissements immobiliers à forte valorisations. Les loyers produits ne sont pas redistribués mais ils sont réintégrer pour augmenter le prix de chaque part.

Fiscalité

Les sociétés civiles de placement immobilier sont des sociétés transparentes. Ceci revient à dire qu’elles ne sont pas assujetties à l’impôt sur les sociétés, par contre les associés qui détiennent des parts dans ces sociétés sont soumis à l’impôt sur le revenu à hauteur de leur quote-part.

L’investisseur en fonction de l’objectif qu’il vise (rendement, avantage fiscal, …), peut décider de rejoindre l’une des différentes formes de SCPI.