Investissement locatif

Le placement immobilier a toujours présenté beaucoup d’attraits pour les investisseurs, qui cherchent un investissement sûr, rentable et qui constitue un patrimoine transmissible dans le cadre d’une succession. L’investissement locatif est l’une des options les plus en vogue, surtout au regard du rendement et de la possibilité d’un financement à crédit dont les intérêts sont déductibles de l’assiette fiscale.

Le choix entre le neuf et l’ancien

Sur le plan fiscal, il va sans dire qu’investir en immobilier neuf s’avère plus intéressant. En plus en optant pour du neuf, on peut bénéficier d’une meilleure isolation thermique et acoustique ainsi que  d’une place parking qui peut être louée également. Sans oublier les frais et les droits de mutations qui sont beaucoup moins chers en neuf qu’en ancien (2% pour le neuf contre 6 à 7% pour l’ancien). Néanmoins il serait judicieux de rappeler qu’un bien neuf coûte plus cher en investissement initial, ce qui affecte son rendement qui devient beaucoup moins intéressant que l’ancien.

Pour les travaux de maintenance et d’entretien perpétuellement requis dans le cas d’un bien ancien, ils réduisent le revenu imposable de l’investissement locatif. De surcroit dans l’ancien il y a peu de charges de fonctionnement comme l’entretien des espaces verts ou autres qui affectent la rentabilité des biens neufs.

Astuces pour améliorer la rentabilité d’un investissement immobilier

La première chose à étudier est la superficie et l’emplacement de cet investissement. En effet il s’avère que dans le cadre de l’investissement locatif, les petites surfaces sont très sollicitées, vu que leurs loyers sont beaucoup moins chers que les grandes superficies. De même investir en une petite surface est beaucoup plus accessible surtout dans les villes qui connaissent une flambée de l’immobilier. Pour un rendement optimal, un emplacement judicieux est de mise. Ce qui implique une proximité des écoles, des moyens de transport et autres services annexes.

Sur un autre volet, en rapport cette fois avec le financement, même si un investisseur dispose des moyens financiers nécessaires pour un paiement comptant, il serait plus pertinent d’étudier la possibilité d’un financement à crédit qui peut s’avérer plus avantageuse.  En effet les intérêts générés par un crédit immobilier sont déductibles des revenus fonciers. De ce fait plus ces revenus sont importants, plus on a intérêt à emprunter. Ceci dit en optant pour un emprunt afin de financer l’investissement locatif on évite d’immobiliser l’ensemble des fonds dans un bien immobilier.

Si l’investissement locatif représente une aubaine en termes de rentabilité, il ne faut pas oublier qu’avant tout, c’est un patrimoine transmissible dans le cadre d’une succession et c’est donc une garantie d’avenir pour les descendants.