Livret épargne populaire

Tous les établissements bancaires en France proposent les livrets épargne populaire, un mode d’épargne destiné surtout aux revenus les plus modestes pour préserver leur pouvoir d’achat.

Comment fonctionne le LEP ?

Pour pouvoir profiter du LEP il faut avoir le domicile fiscal en France et être soit non imposable ou que le montant de l’impôt sur le revenu ne dépasse les 769 €. Une fois ces conditions remplies il est possible d’ouvrir un LEP dans l’une des banques en France. Il est à noter que chaque personne ne peut disposer que d’un seul livret et au maximum deux par foyer fiscal.

Au moment d’ouvrir ce livret il faut présenter une pièce d’identité, en plus d’un justificatif du lieu de résidence et d’un avis d’imposition de l’année passée. Le dépôt initial s’élève à 30 € mais le plafond des versements ne peut excéder les 7700 € hors intérêts capitalisés.

Quelles rémunération et fiscalité pour le livret épargne populaire ?

Le taux du LEP est de 2,75% l’une des meilleures rémunérations sur le marché. Le calcul de la rémunération est effectué chaque quinze jour, les dépôts génèrent des intérêts dès le premier jour de la semaine qui suit le versement, alors que les intérêts des retraits cessent au dernier jour de la semaine passée. Les intérêts générés par ce livret sont défiscalisés et ne font pas l’objet de prélèvements sociaux. Ce qui fait du livret épargne populaire un mode d’épargne des plus avantageux.

Particularités du LEP

Contrairement au livret A dont la durée de vie est illimitée, la conservation du LEP dépend fortement de certains critères d’éligibilité notamment en termes d’imposition.

Etant donné que le livret épargne populaire est destiné surtout aux petits épargnants, les banques doivent vérifier l’éligibilité de leur clients à travers la demande de l’avis d’imposition. Dans le cas où le client titulaire du livret ne répond pas aux exigences fiscales, ou qu’il ne produit pas son avis d’imposition avant le 31 décembre de chaque année, son compte peut être condamné. Mais si au cours de l’année suivante il est de nouveau éligible, il peut disposer de son compte mettant à profit  le système de tolérance d’une année sans remplir les conditions du plafond du montant d’impôt.

Evidement le titulaire peut demander la clôture de son livret lorsqu’il dépasse le plafond d’impôt sur le revenu lui donnant droit au LEP, au risque de perdre la totalité de ses intérêts. Au fait les banques sont tenues de solder d’office tous les livrets pour lesquels, elles n’ont pas reçu les justificatifs annuels avant le 31 décembre de chaque année.