Métaux

Investir dans les métaux précieux permet de faciliter les transactions entre les personnes ne disposant pas  d’une monnaie commune, mais c’est aussi un moyen de constituer une réserve sûre. Alors que la  forte volatilité des autres placements standards représente une vraie menace. Depuis toujours, les métaux comme  l’or, l’argent entre autres représentent un refuge et une valeur plus sûre qui évolue positivement dans le temps. Ceci s’est confirmé dernièrement lors de la crise boursière de 2008, avec la hausse phénoménale du cours de l’or. En mois de mars 2011 l’once d’or se négociait à 1066,23 euros.

Comment investir en métaux?

Pour prendre part au marché des métaux précieux, il est possible de contacter de sociétés spécialisées où on peut se procurer des pièces ou des lingots d’or. La valeur de cet or physique varie en fonction du cours de métal au fil du temps. L’unique souci à ce niveau relève de l’entreposage qui peut les exposer à des risques de perte ou de vol. Dans ce cas il ne reste plus qu’à s’adresser aux institutions financières spécialisées dans le stockage ou des institutions financières pour bénéficier d’un coffret de sûreté.

Évidement il existe d’autres méthodes moins encombrantes et moins risquées, il s’agit notamment d’acquérir des fonds indiciels dont la valeur est indexée au cours de l’or et autres métaux. Un tel placement offre l’avantage de la présence d’un marché secondaire où des titres sont échangés plus aisément. Néanmoins toute opération d’achat ou de vente de ces métaux est soumise à des frais de gestion.

Investir en métaux est également possible à travers la prise de participation par actions dans des sociétés d’exploitation. Une telle opération a pour but de diversifier son portefeuille et implique donc moins de risque.

Traitement fiscal

Cas d’achat

En ce qui concerne l’or par exemple, il est exonéré de la TVA à l’achat  conformément  à la directive européenne 1998/80/CE. Mais en tant qu’objet de richesse, il est pris en compte dans le calcul de l’ISF en cas de revente de pièces et de lingot d’or.

Pour l’argent, par contre il faut s’acquitter de TVA à l’achat et de la taxe forfaitaire sur les plus values en cas de revente.

Cas de revente

Pour les valeurs or, pièces ou les lingots à base de métaux précieux, ils subissent  la taxe forfaitaire au taux de 8 % sur le prix de vente, composée de 0.5 % de CRDS et 7.5 % de taxes sur les métaux précieux. En plus de la taxe sur les plus-values qui s’élève à 32.5 % sur la plus-value réalisée. Il faut prévoir  un abattement de 10 % par an appliqué dès la 3ème année de détention, sous réserve de produire un justificatif mentionnant le prix et la date d’acquisition. Après 12 années de détention,  aucune taxe sur les plus values n’est due.