Crédit à la consommation

La quasi-totalité des ménages en France, de nos jours, ont recours à un crédit à la consommation, de par la facilité et la rapidité de leur octroi.

Les caractéristiques du crédit à la consommation

Un crédit est dit à la consommation lorsque la somme de l’emprunt reste au dessous de 75 000 €, et qu’elle soit destinée à financer des biens et des services à usage non professionnel et hors prêts immobiliers. Ce type de prêts peut prendre différentes formes : les découverts, les crédits revolving, les prêts personnels affectés, parmi d’autres.

On peut contracter un crédit à la consommation auprès d’une banque ou un organisme de crédit, le taux varie en fonction des établissements, mais généralement il tourne autours de 2,80% pour 12 mois, et il est remboursable sur une durée de 12 à 60 mois.

Depuis la réforme des crédits à la consommation en 2010, tous les établissements doivent vérifier de très près la solvabilité de l’emprunteur et lui accorder un délai de rétraction de 14 jours à compter de la date de la signature du contrat pour renoncer au crédit.

Comment contracter un crédit à la consommation

La procédure pour contracter un crédit à la consommation est des plus aisées, d’autant plus qu’il y a de nouvelles formules sans justificatifs. Mais globalement ce type de prêts est accessible à toute personne âgée de plus de 18 ans et disposant d’un compte courant qui sera lié au crédit. Pour les prêts classiques, le demandeur doit présenter une pièce d’identité, un justificatif de lieu de résidence et un justificatif de revenu (attestation de salaire, bulletin de paie, …).

L’établissement prêteur doit s’assurer de la solvabilité de l’emprunteur en vérifiant le fichage au FICP et au dossier de surendettement en instance auprès de la commission de surendettement, mais aussi sa capacité de remboursement.

Risques de surendettement

Un crédit à la consommation peut être très utile pour effectuer un achat (électroménager, meubles,…). Mais de par leur accessibilité et la rapidité doublée de la facilité de leur octroi, de plus en plus de personnes se trouvent en situation de surendettement. C’est d’ailleurs pour cette raison même qu’une réforme a été mise en place en 2010, afin de responsabiliser les prêteurs et sensibiliser les emprunteurs aux risques liés aux crédits à la consommation. En fait une telle situation résulte du cumul de prêts, jumelé à une mauvaise gestion des ressources financières qui aboutissent en fin sur le surendettement. Dans ce cas l’emprunteur n’a d’autre possibilité que de saisir la commission de surendettement ou de procéder à un rachat de crédit.