Chute de la bourse, la prudence est de mise

Chute de la bourse, la prudence est de miseIl y a quelques semaines maintenant, nous vous parlions de l’embellie de la bourse. En effet, depuis un mois environ, la bourse et le CAC 40 étaient en forte hausse et tous les espoirs étaient permis. Ceci dit, l’engouement est vite retombé puisque la bourse connait à ce jour des baisses quotidiennes. A ce jour, le CAC 40 est à 3800 points, alors qu’il était à plus de 4000 points il y a encore trois semaines. Comme nous le disions dans cet article, la prudence reste de mise et nous ne sommes pas trompés. Les valeurs bancaires sont les premières concernées par cette chute boursière qui nous montre une fois de plus que ne nous sommes pas encore sortis de la crise financière que nous connaissons depuis plus de quatre ans. Face à toutes ces incertitudes, quel est le comportement à adopter si vous possédez des valeurs boursières ? C’est ce que nous allons vous expliquer pas plus tard que maintenant.

Un seul maitre mot: la prudence, encore la prudence

La bourse passe son temps à monter et à descendre, on ne vous apprend rien. Mais depuis la crise, elle a pris la fâcheuse habitude de baisser régulièrement. Pour rappel, avant le début de la crise le CAC 40 était autour de 5000 points. Nous avons donc connu une baisse énorme. Aujourd’hui, alors qu’on pensait que la bourse commençait à reprendre des couleurs, on se rend une nouvelle fois compte que ce n’est pas le cas. Les valeurs sont quasiment toutes en baisse, et notamment les valeurs et actions bancaires. Dans cette optique, nous vous conseillons de ne pas vendre vos actions, ni d’en acheter, surtout si vous êtes un particulier.

Vous voulez vraiment investir en bourse ? Misez sur des valeurs d’avenir

Il ne faut toutefois pas faire preuve d’un pessimisme trop ancré. En effet, certaines valeurs ont su résister à cette nouvelle baisse de la bourse. Ce sont principalement les actions de sociétés liées au développement durable et à l’écologie. Elles ne semblent pas connaitre la crise et présentent des bénéfices pour le moins intéressants. Ceci dit, l’avenir de l’Europe est encore incertain et aucun analyste n’est en mesure de prédire l’avenir de la bourse avec certitude.